Actus

#16Days16Films : Une soirée pour honorer les survivantes de violences

Hier soir, le 16 décembre 2019, la Fondation Kering et son partenaire Modern Films ont réuni des ONG, des activistes et des professionnels du monde du cinéma pour visionner les 16 finalistes de la campagne 16 Days 16 Films, qui met en lumières des courts métrages de réalisatrices sur le thème des violences sexistes.

« Ces 16 courts-métrages sont très forts et illustrent la complexité des violences faites aux femmes dans le monde entier, ainsi que leurs conséquences qui perdurent d’une génération à l’autre. Nous remercions chacune des réalisatrices pour la qualité de leurs propositions et le choix de mettre en avant des violences telles que les mutilations sexuelles féminines. Nous espérons que cette initiative, 16 Days 16 Films, ira au-delà de la sensibilisation et enclenchera une mobilisation collective en soutenant les activistes et les associations spécialisées dans leur combat. » Céline Bonnaire, Déléguée Générale de la Fondation Kering

Le court métrage qui remporte le premier prix de la compétition, The Third Sorrow, réalisé par Myriam Raja, est l’histoire d’une mère célibataire et immigrée nigériane, Yejide, qui prépare la cérémonie d’excision de sa fille. Entre instinct maternel et sens du devoir, Yejide remet en cause la tradition et l’avenir de sa petite fille.

Les lauréates

  • en deuxième position sont Antonella Fabiano et Chiara Speziale pour leur court métrage Kedamono 
  • en troisième position est Jessie Ayles, pour Waves.

 

Les 13 finalistes:

  • Calling Home, Jade Jackman
  • Franca, Antonella Barbera and Patrizia Fazzi
  • Futurist Women, Eelyn Lee
  • I'm Left Silent, Daisy Evans
  • Les Coudes Serrés, Clémence Peloso
  • Keepsake, Helena Coan
  • Last Leg, Ella Bennett
  • Jeté Nu, Juliette Saint-Sardos
  • Rèsce La Lune, Giulia Di Battista and Gloria Kurnik
  • Surf Girls Jamaica, Lucy Jane and Joya Berrow
  • The Waria Of Java, Ana Gonzalez
  • Uncut- Women's War Against Female Genital Mutilations, Emanuela Zuccala and Simona Ghizzoni
  • Womxn, Adrien Gystere Peskine and Eden Tinto Collins

Vous pouvez regarder les autres 13 finalistes  jusqu’au 24 décembre ici

Cette année, plus de 150 réalisatrices anglo-saxonnes - et pour la première fois- françaises et italiennes ont répondu à l’appel à candidature lancé en octobre dernier. Tous les films présentés étaient d’une durée de 25 minutes ou moins, réalisés par des femmes et étaient inspirés par la lutte contre les violences faites aux femmes.

Le jury indépendant était composé de l’actrice Thandie Newton, la réalisatrice Alice Winocour, la Déléguée générale de la Fondation Kering Céline Bonnaire, la Directrice de création de Modern Films Betty Aldous, l’actrice Jodie Whittaker, le présentatrice Edith Bowman, la Responsable des projets spéciaux chez Obscured Pictures Julie La’Bassiere, la Rédactrice en chef du Elle France Katell Pouliquen, la Responsable des partenariats de UKSNM Sarah D’Angelis, et la porte-parole et activiste Marai Larasi.

Ginta Gelvan, Directrice de la communication de Modern Films, a déclaré : « Nous sommes ravies d’annoncer les lauréates de notre compétition 16 Days 16 Films. Leurs courts métrages mettent non seulement en lumière le remarquable talent de ces femmes réalisatrices mais reflètent également la diversité des styles qui ont participé à cette compétition. Avec 16 Days 16 films nous voulons sensibiliser, grâce au pouvoir et à la vérité de l’image, à toutes les formes de violences que subissent les femmes. Nous voulons susciter des conversations, soutenir cette cause et inspirer de nouvelles femmes réalisatrices. »

Pour en savoir plus sur la campagne 16 Days 16 Films

16 Days 16 Films a été créée en référence à la campagne internationale d’ONU Femmes, 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, jusqu’au 10 décembre, Journée internationale des droits humains.

Afin de parvenir à un monde plus juste, 16 Days 16 Films :

  • Soutient les « 16 jours d’activisme » en appelant au changement et à la responsabilisation en luttant contre les violences faites aux femmes ;
  • Combat les inégalités femmes / hommes en créant des opportunités pour les femmes réalisatrices de montrer leurs projets.

16 Days 16 Films a été créé en collaboration avec UK Says No More, une campagne nationale qui vise à sensibiliser sur les violences sexuelles et conjugales au Royaume-Uni. Les autres partenaires européens cette année sont Chayn Italie, une plateforme open-source qui propose des outils, des informations et du soutien aux femmes victimes de violences et En avant toute(s) en France, une association qui lutte contre les stéréotypes et accompagne les femmes victimes de violences.

« Pour nous, chez Chayn Italia, parler de violences, c'est parler d'empowerment des femmes ; c'est redonner la parole aux femmes qui ont survécu à ces violences ; c'est faire sentir aux femmes qui vivent encore des situations de violences qu'elles ne sont pas seules. Participer à l'initiative #16days16films est une occasion unique de découvrir de nombreux récits différents, forts et novateurs. Ces courts métrages sont un exemple de la façon dont les films et la cinématographie peuvent être des outils puissants pour lutter contre les violences à l'égard des femmes. » Chayn Italia

« Les films qui ont participé à la compétition 16 Days 16 films cette année sont d’un niveau exceptionnel. Pour lutter contre les violences faites aux femmes, il faut d’abord les nommer pour être capable d’en comprendre l’impact. Ces films font une entaille dans votre quotidien, percutent votre âme et vous font vous réagir. C’est uniquement en travaillant tous ensemble que nous parviendrons à mettre un terme aux violences conjugales et aux violences sexuelles. » Lyndsey Dearlove, Directrice de UK SAYS NO MORE.

Vous pouvez regarder les films jusqu’au 24 décembre ici et suivre la campagne sur les réseaux sociaux avec le #16Days16Films.

Nous suivre
Newsletter